casino en ligne

3

Edito

La recherche est considérée par beaucoup comme un élément majeur pour aider à la sortie de crise. Avec le renforcement de notre équipe de recherche consécutive à l’arrivée d’un docteur et d’un thésard, nous disposons d’atouts pour devenir vos partenaires privilégiés.

Que ce soit dans le cadre de la lutte contre les contaminants ou d'optimiser le développement de souches bénéfiques, nos différentes techniques, de la biologie moléculaire à l’analyse de données, vous permettront de trouver en CONIDIA un partenaire efficace et motivé.

N’hésitez pas à discuter avec nous de vos projets pour que nous puissions les valoriser.

S. Vacher

 

Les biocides et la directive européenne 98/8/CE

La directive

La directive 98/8/CE du 16 février 1998 a pour but d’harmoniser le marché européen des produits biocides et des substances actives contenues dans ceux-ci. Il a aussi comme objectif de fournir un important degré de protections pour les hommes, les animaux et l’environnement.

La démarche à suivre

Les fournisseurs désirant vendre des produits biocides sur le marché européen doivent donc fournir un dossier complet avec des données toxicologiques, éco toxicologiques et d’efficacité. La structure complexe de ces dossiers comporte une organisation en chapeau avec les rapports d’étude sur la substance active (toxicité, écotoxicité et efficacité). Pour la partie efficacité, les résumés d’études permettent aux évaluateurs du dossier de vérifier que les activités défendues par le demandeur (ex : bactéricide, fongicide…) sont bien prouvées.

Après étude du rapport d’efficacité/toxicité+écotoxicité, la molécule est inscrite à l’annexe I ou IA si elle présente une efficacité biocide et une toxicité faible ou IB pour les molécules utilisées marginalement en tant que biocide et présentant une faible toxicité.

Cette procédure d’inscription est importante puisqu’elle bénéficie du processus de reconnaissance mutuelle (= une substance enregistrée en France est considérée comme enregistrée et utilisable dans les 26 autres pays européens)

Les différentes catégories

Actuellement, 23 types de produits sont répertoriés (du désinfectant au produit avicide en passant par les produits de protection du bois) et sont déposés dans les différents pays européens. En France, une coordination étroite entre le ministère de l’écologie (représenté par le MEEDAT), l’AFSSET* et les organismes évaluateurs permet de réaliser l’évaluation et la validation des dossiers qui peut s’étaler sur des périodes de 1 à 2 ans.

*Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail

Conidiophare sur Cladosporium cladosporiodes

Les colonies de Cladosporium cladosporioides sont denses et d’une couleur olive avec un revers bleu-gris.

Les conidies produites sont abondantes et la température minimale de croissance est de -5°C ; le maximum de 32°C. Cette espèce est capable de se développer à des aw de 0,86 à 25°C.

 

Cette espèce très commune est fortement représentée dans le sol et sur le matériel végétal. De nombreux aliments peuvent être contaminés par Cladosporium cladosporioides : céréales, viande congelée, fruits frais… Peu de pathologies sont associées à cette moisissure mais des personnes allergiques peuvent être sensibles à sa présence.

Mon travail chez Conidia

Claude, Ingénieur de Recherche

 

« Je travaille principalement au niveau du secteur recherches et développement de l'entreprise.

Mes différents axes de R & D sont les suivant :

Il s'agit d'un travail varié, remplissant bien remplir les journées. L'ambiance sympathique de CONIDIA permet de s'investir pleinement et la jeunesse de l'entreprise offre la possibilité de participer activement à sa construction. »